Village d' Herlies - Nord - Hauts de France
Herlies autrefois
Herlies, Mercredi 13 Décembre 2017, 4 °C, Risque de Pluie

Herlies avant, pendant et après la Guerre

Histoire d’un petit village des Weppes

Le monument aux morts d’HERLIES
Il a été inauguré le dimanche 25 juillet 1926. Il est élevé à la glorification des 22 Enfants d’HERLIES morts pour la France durant le Grande Guerre. à droite, L’église d’herlies en mai 1906

L’hospice d’HERLIES
La famille DEBARGE fait don de ce bâtiment pour créer une école de filles et accueillir une congrégation religieuse. La maison devient ensuite un lieu d’accueil pour personnes indigentes. Elle se transforme petit à petit en établissement d’accueil pour personnes agées dépendantes. (Source : Les communes du Nord ; FLOHIC Editions : 2001)

Le cimetière d’HERLIES
Ces piliers sont récupérés dans les gravas de l’église détruite pendant la guerre 14-18. (Source : Les communes du Nord ; FLOHIC Editions : 2001)

La ligne MICHON
Cette ligne de chemin de fer ou ligne MICHON (nom du propriétaire et concessionnaire de la ligne) a été construite en 1904.

Dix-huit kilomètres de voie à travers une partie des Weppes. Le train démarrait à la gare de DON-SAINGHIN, puis desservait les gares de SAINGHIN EN WEPPES, FOURNES EN WEPPES (après une première traversée de la RN 41), HERLIES, WICRES (après une deuxième traversée de la RN 41), MARQUILLIES, ILLIES (après une troisième traversée de la RN 41), AUBERS et terminus à la gare de FROMELLES.

Elle transportait voyageurs et marchandises sur les 18 kilomètres en plus d’une heure. Si on ratait le départ à Fromelles, un raccourci permettait de rattraper le train à Herlies.

Jusqu’en mars 1929, le train emmenait des voyageurs, puis avec la mise en place des lignes d’autobus, le train ne servit plus qu’au transport des marchandises (betteraves, pommes de terre, blé, charbon, engrais ...). Deux à trois voyages par semaine pendant la saison creuse, mais un ou deux voyages par jour pendant la période des betteraves (transport jusqu’à la râperie de Marquillies) et des pommes de terre.

Il servait, le dimanche en particulier, au transport des élèves du pensionnat de FOURNES vers DON pour récupérer la ligne de Lille, puis au retour le soir.

La ligne MICHON fut définitivement fermée en février 1951.

Avec l'accord du portail:

 http://cartes-postales.delcampe.fr